Retour à l'accueil | Relation de soin | Soigner les migrants dans les PASS

L’afflux massif de réfugiés et de migrants appelle une réponse urgente à leurs besoins sanitaires. Celle-ci est assurée par les Permanences d’accès aux soins de santé médicosociales (PASS), pour des patients vulnérables. Ces lieux d’accueil, d’information, de prévention, d’orientation et de soins sociaux et médicaux sont un modèle de pratique ouvrant des perspectives à l’ensemble du système de santé français.


« L’afflux massif de réfugiés et de migrants qui s’est accéléré ces derniers mois réclame une réaction urgente, en réponse à leurs besoins sur le plan sanitaire. » Par ce communiqué, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) prévient les États : les mouvements de population constituent un défi pour les systèmes de santé. Cet afflux nécessite une prise en charge médicale dont l’organisation fait encore défaut. Richard Horton, rédacteur en chef du Lancet, déplorait en 2014 « l’insuffisance des travaux sur le lien entre santé et migration » et incitait « à développer des recherches sur la santé et l’accès aux soins des migrants », conclusion partagée dans une lettre publiée dans cette même revue sur la situation en France. La question de la santé et de l’accès aux soins des migrants est donc au cœur des préoccupations des décideurs publics. Pour répondre à ces problématiques, nous nous appuyons sur l’expérience des Permanences d’accès aux soins de santé médico-sociales...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations