Retour à l'accueil | Relation de soin | Réflflexions sur la violence dans le service des urgences de l’hôpital Nord de Marseille

N°1/2019

Réflflexions sur la violence dans le service des urgences de l’hôpital Nord de Marseille

Fleur Jourda de Vaux, médecin urgentiste

La manifestation de violences aux urgences hospitalières est un problème dénoncé de manière récurrente par les responsables des services. Elles perturbent souvent gravement le travail des personnels, au point de retentir sur la prise en charge des patients se présentant aux urgences, y compris lorsqu’eux-mêmes sont à l’origine de ces violences. Tous les responsables de ces services ont à coeur de les réduire. Fleur Jourda de Vaux rapporte son expérience dans un grand hôpital de Marseille. Elle met en parallèle les principaux problèmes rencontrés et les solutions proposées pour les prévenir ou les corriger.


L’hôpital Nord fait partie de l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille (APHM). Il se situe dans le 15e arrondissement de Marseille, hautement médiatisé comme étant les « quartiers nord » de la ville, avec une connotation de précarité sociale et économique et de grande violence urbaine. Le service des urgences adultes accueille les urgences de proximité (3e, 14e, 15e et 16e arrondissements de Marseille) et a aussi une vocation de recours et de référence pour les patients traumatisés (plateau de trauma center). Nous accueillons environ 60 000 patients par an aux urgences, ce qui fait une moyenne de 165 patients par jour.

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations