Retour à l'accueil | Relation de soin | Globalité et médecine moderne : un défi pour les soins palliatifs et les soins de support

Les auteurs proposent aux acteurs des soins palliatifs et des soins de support une approche globale de la personne soignée, vécue d’abord comme une rencontre.


Depuis quelques années, dans un contexte de spécialisation des pratiques médicales et de réorganisation des structures de soins, deux mouvements réformateurs ont émergé : les « soins palliatifs » et les « soins de support ». Tous deux s’appuient sur des référentiels mettant en exergue les termes de globalité et de continuité (1). Mais le concept de globalité est imprécis. Qu’en est-il de la façon de le penser et de l’appréhender dans la mise en oeuvre du soin, respectivement en soins palliatifs et en soins de support ? Et tout d’abord, de quoi s’agit-il ? Les soins palliatifs se définissent comme des « soins actifs, continus, évolutifs, coordonnés et pratiqués par une équipe pluriprofessionnelle. Ils ont pour objectifs, dans une approche globale et individualisée, de prévenir ou de soulager les symptômes physiques d’une personne malade, d’anticiper les risques de complications et de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle » (2). Ils s’adressent aux...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations