Retour à l'accueil | Relation de soin | Découverte d'une malformation de membre : enjeux de la consultation anténatale

L’annonce d’une malformation de membre chez le fœtus arrive comme une effraction violente dans l’imaginaire des futurs parents. Face à l’angoisse qu’elle suscite, la consultation anténatale propose un accompagnement pluridisciplinaire, organisé de manière à favoriser les échanges dans un climat de confiance. Ce qui s’y joue a valeur d’action préventive à part entière : pour le couple bien sûr, mais aussi pour les professionnels, voire pour l’enfant à venir. 


La mise en évidence d’une malformation de membre(s) lors d'une échographie fœtale pose des questions particulières. Dans la grande majorité des cas, les malformations de ce type sont isolées et ne mettent pas en jeu la survie du fœtus ou du nouveau-né, contrairement aux malformations viscérales – notamment cardio-vasculaires – qui, elles, sont susceptibles d’engager le pronostic vital à la naissance. Toutefois, de graves questions se posent lorsque les malformations intéressent l'appareil locomoteur et, par exemple, rendent nécessaire une prothèse pour la marche. Lorsqu’elles concernent les membres supérieurs, les enfants sont le plus souvent totalement autonomes pour effectuer les gestes ordinaires de la vie courante, mais ils ont néanmoins parfois besoin de quelques adaptations ou aides techniques. Aussi la discussion de ce type d’anomalies implique-t-elle l'intervention de spécialistes – équipes chirurgicales, équipes de rééducation – ayant l’expérience de la malformation, aptes...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations