Retour à l'accueil | Recension | Fin de vie, un enjeu de fraternité

N°2/2016

Fin de vie, un enjeu de fraternité

par Mgr Pierre d'Ornellas et le Groupe de travail de la Conférence des Evêques de France - Editions Salvator, Paris, 2015, 153 p., 15 €

Dominique Poisson, Praticien hospitalier, Responsable de l'Unité mobile de Soins palliatifs, Groupe hospitalier Bichat-Claude Bernard, AP-HP – Paris

 


Alors qu’est examiné au Parlement le projet de loi déposé par les sénateurs Jean Leonetti et Alain Claeys sur la fin de vie, ce livre vient apporter des éléments de réflexion approfondis et contribuer utilement aux débats. Il s’ouvre sur une invitation à écouter et entendre les plus vulnérables. La réflexion se déploie ensuite en trois parties.
 
La première est un appel à développer la médecine palliative dans les établissements de santé et à promouvoir une culture palliative. Il s’agit aussi de renforcer le lien et surtout la continuité entre médecines palliative et curative. À cet égard, la formation des professionnels de santé est un enjeu essentiel et diverses propositions, tels des objectifs de formation ou des axes pédagogiques, sont émises afin de l’améliorer. Le nécessaire changement de mentalité pourrait aussi être facilité par une meilleure information du grand public sur ses droits et sur les possibilités existantes.
La deuxième partie est consacrée aux directives anticipées. Les auteurs expriment le souhait qu’elles soient plus contraignantes pour les médecins sans pour autant devenir juridiquement opposables. Ils demandent aussi une meilleure organisation de leur prise en compte à l’hôpital et analysent les propositions faites en ce sens dans le projet de loi Claeys-Leonetti.
Enfin, la troisième partie, de loin la plus longue, traite du soulagement des souffrances des malades dans le respect de l’autonomie des personnes et « dans une société de liberté, d’égalité et de fraternité ». Du début de cette partie, nous retenons particulièrement tout ce qui est dit au sujet de la toute fin de vie, de l’agonie, de l’accompagnement, de la relation entre personnes malades et corps social. Les auteurs se concentrent ensuite sur le sujet principal des débats récents, à savoir la sédation. Sont distinguées la sédation telle qu’elle est pratiquée en médecine palliative et la sédation proposée par le projet de loi (1), profonde et continue jusqu’à la fin de la vie, avec arrêt des traitements de maintien en vie – lesquels incluent la nutrition et l’hydratation artificielles. L’analyse est de qualité et montre le danger qu’il y aurait à appliquer ce type particulier de sédation systématiquement dans les circonstances prévues par le projet de loi. Enfin, le dernier chapitre, qui termine le livre, présente en quelques pages une réflexion particulièrement bien menée sur le suicide assisté.
 
Dans ce livre très complet sur la fin de vie et les soins palliatifs, le lecteur pourrait regretter, cependant, que les auteurs n’aient pas développé leur point de vue sur la place de la personne de confiance dans les décisions de fin de vie. Par ailleurs, on ressent l’absence d’une conclusion qui reprenne et condense les points forts du livre.
Malgré ces légers regrets, il importe de souligner combien cet ouvrage, qui se veut une « invitation amicale et respectueuse », apporte une contribution pertinente aux débats présents.
 
(1) NDLR : Cette recension a été rédigée avant la publication de la loi du 2 février 2016, dont l’Article L.1110-5-2 précise :
À la demande du patient d’éviter toute souffrance et de ne pas prolonger inutilement sa vie, un traitement à visée sédative et antalgique provoquant une altération profonde et continue de la vigilance jusqu’au décès associé à l’arrêt de l’ensemble des traitements de maintien en vie est mis en œuvre dans les cas suivants :
- lorsque le patient atteint d’une affection grave et incurable dont le pronostic vital est engagé à court terme présente une souffrance réfractaire au traitement ;
- lorsque la décision du patient, atteint d’une affection grave et incurable, d’arrêter un traitement, engage son pronostic vital à court terme.
    

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations