Qui sommes-nous?

Présentation des collaborateurs

La rédaction
 

 
Directeur de la publication : Olivier Paramelle sj
Le père Paramelle est jésuite.

Médecin anatomopathologiste de formation,
titulaire d’un master 2 en éthique médicale,
il est directeur du Centre Laennec depuis septembre 2016. 
 
Rédacteur en chef : François Beaufils 
François Beaufils est Professeur des Universités Honoraire. Il a été chef du service de Pédiatrie-réanimation des hôpitaux Bretonneau puis Robert Debré pendant 35 ans.  Il a beaucoup contribué, au cœur de sa spécialité, aux réflexions sur les questions éthiques posées par la réanimation, notamment par la fin de vie et les handicaps congénitaux ou acquis. Il a signé sur ce thème plusieurs articles dans Laennec, dont le premier en 1974. Animant par ailleurs l’Association Tokombéré-Santé partenaire du Centre de Promotion de la Santé de Tokombéré dirigé par Christian Aurenche au Nord Cameroun, il est sensible aux questions abordées dans la rubrique Santé dans le monde.  Il fait partie depuis septembre 2009 du Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) et est membre, au sein de l’Agence de la biomédecine, du Comité d’experts pour les donneurs vivants pour l’Île de France.  François Beaufils est membre du comité de rédaction de Laennec et en est le rédacteur en chef depuis septembre 2006.   
 
Rédactrice en chef adjointe : Chantal Degiovanni, 
Directrice d’hôpital de formation, Chantal Degiovanni a été pendant quatre ans chargée d’études au ministère de la Santé. Elle a ensuite travaillé pour la commission Santé du mouvement ATD-Quart-monde, avant d’être pendant cinq ans rédactrice en chef de Responsables, revue du Mouvement chrétien des cadres et dirigeants. 
Depuis 2002, son travail pour Laennec lui permet de conjuguer questions de santé et écriture. Secrétaire de rédaction jusqu’en avril 2006, elle est aujourd’hui rédactrice en chef adjointe.
 
   

Comité de rédaction :
Michel Berland
Michel Berland est Professeur Émérite de l’Université Lyon 1 (Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud – Charles Mérieux). Il a été Chef de service de Gynécologie-Obstétrique au Groupement hospitalier Sud pendant près de 30 ans. 
Par ailleurs, il a fait de la recherche pendant une dizaine d’années à l’École Nationale vétérinaire de Marcy l’Étoile (Lyon) sur l’hypoxie provoquée chez le fœtus de brebis, puis pendant plus de plus de 20 ans dans une unité INSERM sur l’ontogénèse du système nerveux chez les primates. 
Il est également diplômé de Tabacologie et de Droit Médical. 
Actuellement, il préside des jurys de thèses, en particulier à l’École Vétérinaire, et il donne des cours à l’Université Jean-Paul II du Vatican. 
Membre du conseil d’administration du Centre jésuite des Étudiants en médecine de Lyon, il participe depuis 2010 au comité de rédaction de Laennec.

Carole Bouleuc-Parrot
Carole Bouleuc-Parrot est l’une des rares cancérologues en France à avoir fait le choix d’exercer en équipe mobile de soins palliatifs. Elle occupe un poste au sein de l’Institut Curie, à Paris. 
Relations et communication entre médecins, soignants, patients et proches constituent ses principaux thèmes de réflexion, d’abord d’un point de vue technique, mais aussi sous l’angle du questionnement éthique : quand, comment, à qui, pourquoi et dans quel but doit-on parler de la mort dans le milieu médical ? 
Carole Bouleuc-Parrot est membre du comité de rédaction de la revue Laennec depuis 1995. 
 
Éric Charmetant
Éric Charmetant est maître de conférence en philosophie au Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris et membre du Département d’Éthique biomédicale. Son champ de travail universitaire couvre la philosophie de la biologie et de la médecine, ainsi que l’éthique biomédicale. Il a écrit plusieurs articles concernant Darwin et l’éthique, les éthiques évolutionnistes, le propre de l’homme au regard de la primatologie et des neurosciences.
Après avoir été pendant plusieurs années bénévole en soins palliatifs, il participe aujourd’hui régulièrement à la vie d’un foyer de l’Arche de Jean Vanier.
Éric Charmetant est membre du comité de rédaction de Laennec depuis 2003 et y assure notamment la recension d’ouvrages en philosophie de la médecine et en éthique biomédicale.

 
Jean-Claude Deverre
Jean-Claude Deverre, jésuite, a été directeur du Centre Laennec et directeur de la revue Laennec de 1991 à 2006. Il a été membre du comité d’Éthique du CHU de Créteil de 1986 à 1989, puis membre du Comité consultatif de Protection des personnes dans la Recherche biomédicale de Paris-Necker de 1991 à 1999.
Il est directeur du Centre jésuite des Étudiants en médecine de Lyon qui travaille en réseau avec le Centre Laennec et le Centre Culturel médical de Marseille. 
Jean-Claude Deverre est membre du comité de rédaction de la revue Laennec depuis septembre 2010.
 
  Albert Evrard
Albert Evrard, jésuite en formation, est chercheur à l’Université de Namur (anciennement FUNDP – Belgique) où il développe des travaux portant sur les droits et libertés des personnes âgées en tant que citoyens et justiciables à part entière. Il considère le droit, tant national qu’européen ou international, comme un moyen parmi d’autres de soutenir les situations de faiblesse et d’appréhender les contextes de violence impliquant des personnes âgées. Ancien avocat, il participe depuis plus de 20 ans aux travaux de la Commission « droits et libertés » à la Fondation Nationale de Gérontologie (FNG-Paris) et collabore régulièrement aux travaux de la sous-commission pour la protection des majeurs vulnérables du barreau de Paris (Me Florence Fresnel). Il participe actuellement au comité national pour la bientraitance et les droits des personnes âgées et des personnes handicapées mis en place en vue de la préparation de la nouvelle loi française sur l’autonomie. Il siège au comité de rédaction de la revue Laennec depuis février 2012.
 
 
 
Delphine Héron
Praticien Hospitalier à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, Delphine Héron est responsable de la Consultation de Génétique dans cet hôpital. 
Après un internat et un clinicat en Pédiatrie, elle a choisi de s’orienter vers la spécialité médicale de Génétique (clinique) lorsque celle-ci a été officiellement créée, en 1995. Progressivement, son activité s’est axée sur la neurogénétique et la déficience intellectuelle : elle aujourd’hui coordinatrice d’un Centre de Référence Maladies Rares sur les « déficiences intellectuelles de causes rares ». 
Très interpellée par les nombreuses questions éthiques liées à cette discipline en plein essor, en particulier s’agissant de la pratique des tests génétiques pour le diagnostic pré-symptomatique et/ou prénatal, Delphine Héron souhaite partager et poursuivre sa réflexion au sein du comité de rédaction de Laennec où elle est entrée en 2010. 

 
Xavier Laqueille
Xavier Laqueille est Psychiatre des Hôpitaux, chef du Service d’Addictologie du Centre hospitalier Sainte-Anne à Paris. Après son internat, il a travaillé une vingtaine d’années dans le Service hospitalo-universitaire du Professeur Lôo et du Professeur Olié à Sainte-Anne. Il avait la responsabilité de l’unité de consultation en toxicomanie et des enseignements universitaires associés. Cette unité est devenue un service indépendant en 2005, avec pour objectifs une plus grande visibilité et la prise en charge de toutes les addictions. Xavier Laqueille est par ailleurs expert auprès de l’AFSSAPS et expert auprès de la cour d’appel de Paris.
La pratique de la psychiatrie des addictions et l’enseignement l’ont amené à une réflexion de psychiatrie institutionnelle sur la place des soignants et sur l’éthique des soins en addictologie. 
 
 
Isabelle Lauré
Isabelle Lauré est Docteur en Pharmacie. Elle a travaillé cinq ans dans l’industrie pharmaceutique, puis dans la communication médicale.
Mère de cinq enfants qu’elle a élevés à plein temps entre 1989 et 2008, elle travaille depuis 2008 au Centre Laennec où elle est Responsable des PAES de Paris V et Paris VII ; elle co-anime par ailleurs des groupes de réflexion éthique pour les DCEM2.
Isabelle Lauré est membre du comité de rédaction de Laennec depuis octobre 2008.
Thomas Leclerc
Attiré très tôt par une activité à l'interface entre clinique et science, Thomas Leclerc a suivi sa vocation médicale après un cursus initial d'ingénieur. Marié et père de quatre enfants, il est anesthésiste-réanimateur au centre de traitement des brûlés de l'hôpital d'instruction des armées Percy (Clamart), et poursuit une activité de recherche en thérapie cellulaire de la brûlure. Participant depuis octobre 2010 au comité de rédaction de la revue Laennec, il est spécialement intéressé par les questions éthiques propres à la réanimation, ainsi que par celles que pose l'essor des thérapies cellulaires et tissulaires.



 
Claire Legras
Claire Legras est maître des requêtes au Conseil d’État, où elle exerce les fonctions de rapporteur public. Dans le cadre des activités consultatives du Conseil d’État et des fonctions qu’elle a exercé en tant que conseiller du ministre de la santé et du Premier ministre entre 2003 et 2007, elle s’est beaucoup consacrée à l’étude des questions d’éthique médicale et à la préparation des décisions publiques dans ce domaine. Elle fait partie depuis mars 2008 du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) et siège au comité de rédaction de la revue Laennec depuis octobre 2007.



 
Dominique Poisson 
Dominique Poisson est pédiatre de formation. Après des années de pratique clinique en pédiatrie, il a participé, comme directeur de la recherche clinique dans l’industrie pharmaceutique, au développement clinique de plusieurs médicaments dont certains issus des biotechnologies, et s’est intéressé aux questions éthiques posées par les essais cliniques. 
Bénévole en soins palliatifs, il a ensuite consacré son activité aux personnes en fin de vie et a mis en place l’Unité mobile de soins palliatifs du Groupe hospitalier Bichat-Claude Bernard, dont il a animé l’équipe jusqu’en septembre 2009. Actuellement à la retraite, il reste présent à ce mouvement des soins palliatifs.
Dominique Poisson est aujourd’hui membre du Comité de rédaction de Laennec, après en avoir été le rédacteur en chef de mars 1997 à septembre 2006.
 
Chantal Regnier
Gériatre, Chantal Regnier est Chef de service à l’hôpital Saint-Jean, à Briare, depuis septembre 2009. 
Médecin en charge des soins somatiques pour les patients admis en psychiatrie à l’hôpital Charles-Foix, à Ivry-sur-Seine, pendant dix ans, elle a participé au groupe projet « Maltraitance » de cet établissement et a animé des formations sur ce thème pour l’AP-HP. Elle a également été médecin coordonnateur en EHPAD pendant treize ans. Elle a participé au comité de relecture de l’Agence nationale de l'évaluation sociale et médico-sociale (ANESM) sur des sujets d’éthique appliquée aux secteurs médicaux-sociaux.. 
Chantal Regnier est membre du comité de rédaction de Laennec depuis septembre 2007. 

Les auteurs

La diversité des auteurs publiés dans les pages de Laennec traduit la volonté de la revue de ne pas honorer exclusivement les approches soignantes dans l’abord des questions d’éthique de la santé. Ainsi, à côté des articles de médecins, de psychologues ou d’infirmières, on trouvera les analyses de philosophes, de juristes ou de personnalités impliquées dans le domaine de la santé... sans oublier des témoignages des patients eux-mêmes ou de leurs proches.

Pierre Abdel-Ahad - René Amalberti - Sami Antoun - Harold Astre - Anne Aubert Godard - Catherine Audras - Christian Aurenche - Bernadette Avon - Élie Azoulay - Élie Azria - Lionel Badet - Didier Barnoud - Robin Bastien - Alain Baulon - François Beaufils - Anne Bellanger - Sadek Beloucif - Lazare Benaroyo - Nicolas Benech - Claudine Bergoignan Esper - Marie-Fleur Bernard - Isabelle Bianchi - Chantal Biccochi - Thierry Billette de Villemeur - Vincent Boggio - Olivier Boillot - Claude Boiron - Huguette Boissonnat Pelsy - Jean-Michel Boles - Marie-Hélène Boucand - Olivier Bouchaud - Carole Bouleuc - Franck Bourdeaut - Jeanne et Stanislas Bourdeaut - Antoine Bourrillon - Marc Bremond - Naïma Brennetot - Marc Brodin - Michel Broyer - Ariane de Buyer - Laurence Caeymaex - Michel Caillol - Alice Casagrande - Joël Ceccaldi - Flore Champel - Éric Charmetant - François Chaumier - Philippe Chiaverini - Doris Choueifati - Jean-Philippe Cobbaut - Philippe Colombat - Isabelle Colombet - Geneviève Comeau - Laure Copel - Tristan Cudennec - Joëlle Da Col - Anne Danion-Grilliat - Bertrand Dautzenberg - Delphine Davous Huber - Jean-Vital de Monléon - Xavier De Muylder - Chantal Degiovanni - Laurent Degos - Vincent Degos - Jean-Yves Delattre - Faustine Denis - Bénédicte Denoyel - Gilbert Desfosses - Odile Desgranges - Bernard Devauchelle - Bruno Devaux - Jean-Claude Deverre - Anne-Marie Dickelé - Kris Dierickx - Xavier Dijon - François Dill - Olivier de Dinechin - Blandine de Dinechin - Didier Dormont - Pascaline de Dreuzy - Corry Droguet - David Drummond - Roger Ducarre - Valérie Duchêne - Jean Ducruet - Martin Dumont - Domitille Duval-Arnould - Eytan Ellenberg - Xavier Emmanuelli - Philippe Engelmann - Florian Espinosa - Albert Evrard - Nelly Eymard - Caroline Farnoux - Jean-Baptiste Fassier - Alix Fernet-Scherer - Charles Ferté - Jean-Noël Fiessinger - Cécile Fournier - Denis François - Martine Gabolde - Julien Gaillard - Bertrand Galichon - Anne Galinier - André Galinowski - Pierre-Yves Gallard - Laurent Gallois - Marcela Gargiulo - Christophe Gauld Joly - Mathilde Gautier - Annie Gauvain-Piquard - Aram Gazarian - Claire Georges-Tarragano - Marie-Odile Gérardin - Françoise Glorion - François Goldwasser - Françoise Gonnaud - Luc Gourand - Alain Graf - Gilles Grangé - Clotilde Granger-Sarrazin - Dominique Grassineau - Marc Grohens - Domitille Gueneau-Peureux - Victoire Guérin - Marc Guerrier - Laurent Guibaud - François Haab - Marie-Claire Haelewyck - Michel Hanus - Michel Hasselmann - Clothilde Hériard-Dubreuil - Delphine Héron - Daniel d' Hérouville - Emmanuel Hirsch - Alain Hirschauer - Louis-Marie Houdebine - Philippe Hubert - Dominique Jacquemin - Jacques Belghiti - Pierre-Henri Jarreau - Magali Jeanteur - Hans Jochemsen - François Jourdan - David Jousset - Frank Judo - Michel Kamanzi - Jean de Kervasdoué - La Rédaction - Catherine Labrusse-Riou - Chrystelle Lacaille - Sophie Lacaille - Alain-Tiberius Lachand - Florence Lachenal - Xavier Lacroix - Patrick Langue - Xavier Laqueille - Pierre Larcher - Françoise Laroche - David Larre - Isabelle Lauré - Nadine Le Cars - Françoise Le Corre - Marie-France Le Heuzey - Marcel Le Hir - Camille Le Ray - Bertrand Lebouché - Chrystelle Lecaille - Thomas Leclerc - Vincent Leclercq - Mireille Leduc - Edouard Lefèvre - Sylvie Legrain - Claire Legras - Sophie Lemerle-Gruson - Louis Lenfant - Tiphaine Lenfant - Tiffany Lernout - Alix Leurent - Dominique Libault - Kjetil Liot - Marie-Hélène Lorreyte - Christine Lortholary - Olivier Lortholary - Catherine Mahé - Jean Maisondieu - Christian Malet - Donatien Mallet - Perrine Malzac - Nelly Marais - Hedwige Marchand - Pierre Marès - Isabelle Marin - Jean-François Mattei - Charles Mayaud - Jean-François Mellon - Mansouriah Merad - Maguy Merlin - Sophie Méro - Jean-Christophe Mino - Étienne Mireau - Professeur Jean-Louis Misset - Eric Molinié - Xavier Monnet - Inès de Montgolfier - Emmanuel Morelon - Guy Moriette - Anne Mortureux - Marie-Laure Moutard - Danielle Moyse - Michel Naiditch - Annie Nivelon-Chevallier - Jean-Luc Noël - Clotilde Oudot - Olivier Paramelle sj - Patrick sj Verspieren - Nicole Pélicier - Jérôme Pellerin - Marie-Pierre Perrin - Odile Perrusson - Colette Peyrard - Denis Piveteau - Claire Poisson - Dominique Poisson - Gérard Ponsot - Vincent des Portes - Rémy Potier - Nicolas Pujol - Elisabeth Quignard - Dominique Quinio - Bodo Rakotoseheno - Mathieu Raux - Chantal Regnier - Marie-Aline Renard - Renaud Gruat - Caroline Rey-Salmon - Sami Richa - Marie-Sylvie Richard - Jacques Ricot - Marguerite Rieux - Luc Roegiers - Marie-Annick Rouméas - Anne-Victoire Rousselet - Virginie Ruglio - Martine Ruszniewski - Bruno Saintôt - Aline Salomovici - Damien Sanlaville - Marie-Pierre Sarrazi-Vidal - Pierre et Marie-France Sarreméjean - Bernard Sauvezie - René Schaerer - Michel Scheuer - Isabelle Schlienger - Marc Schoene - Danielle Senterre - Dominique Serrÿn - Chantal Sibue-DeCaigny - Didier Sicard - Patrice Simon - Marie Sonnier - Olivier Steichen - Damien Subtil - Sylvain Pourchet - François Tasseau - Dominique Thouvenin - Didier Truchet - Marie-Noëlle Vacheron - Paul Valadier - Florence Vanrietvelde - Patrick Verspieren - Marguerite Vignon - Jean-Louis Vildé - Valentin Villiers de la Noue (de) - Pascale Vinant - Quentin Vincent - Isabelle de Vitton - Lucy Warren - Karima Yakouben - Éric Zaoui - Jean-Michel Zucker -

Histoire de la revue

Des Cahiers Laennec à la revue Laennec
Les Cahiers Laennec

Née en 1875, à l’initiative d’étudiants en médecine en lien avec la Compagnie de Jésus, la Conférence Laennec prendra de l’ampleur dans les années suivantes : la « Conférence se tient toutes les semaines […] »

 
En décembre 1934, le Père Riquet, directeur du Centre Laennec, et l’association « les Amis de Laennec » regroupant des anciens du Centre, entreprennent la publication des Conférences dans les Cahiers Laennec.
On y traite de sujets de médecine, de questions qui font problème : la psychiatrie, la contraception, le secret médical, les relations médecin-État, l’hygiène, les conditions d’exercice de la médecine et de la chirurgie, l’aide spirituelle aux malades. Les textes sont rédigés dans un style direct et oral : ils reproduisent les conférences et les débats qui les suivent. Il faut noter le caractère très engagé d’articles de Georges Duhamel et de Jacques Maritain, réagissant fermement contre « l’État totalitaire ».
 
Fin 1939, la publication des Cahiers est interrompue ; elle reprendra en 1946, après le retour du Père Riquet du camp de Dachau. Le Père Riquet, résistant, fut en effet arrêté par la Gestapo le 17 janvier 1944 dans les locaux du Centre Laennec, puis déporté. L’éditorial de cette « Reprise » précise l’objectif de la revue : « Les Cahiers furent et seront d’abord le trait d’union d’une famille corporative chrétienne. » 
 
De 1946 au début des années 1960, sont surtout publiés des numéros à thème. On peut remarquer la modernité des sujets abordés : avortement, mort, code de déontologie, euthanasie, secret médical, expérimentation humaine, douleur, information médicale du public, fécondité dirigée et morale chrétienne, greffes d’organe, information due aux malades. Dans les divers numéros, apparaissent les noms de l’abbé Oraison, médecin, du Père Larère sj et du Père Tesson sj. Ainsi, dès 1952, ce dernier aborde dans le numéro sur la douleur la question du soulagement des mourants.
 
En 1962, les Cahiers changent de maquette et abordent aussi d’autres thèmes comme la réanimation, l’autopsie, etc. Ils intègrent souvent une chronique juridique, morale, voire canonique, et ce jusqu’en 1966. Par la suite, et jusqu’à la fin de leur parution en 1971, les Cahiers abordent essentiellement des thèmes d’actualité ou professionnels.
 
Le journal Laennec
 
En 1952, commence à paraître un « journal » pour les étudiants, dont l’objet est la vie du Centre Laennec. 
 
À partir de 1968, paraissent également des articles de fond, rédigés par le Père Patrick Verspieren sj. Le besoin se fait alors sentir d’une réflexion approfondie sur les questions éthiques auxquelles sont confrontés les médecins dans leur pratique. Cela conduit Patrick Verspieren à publier, à partir de 1974, des numéros spéciaux approfondissant un thème ; celui-ci a souvent fait l’objet de conférences données au Centre. Ainsi est reprise la tradition originelle des Cahiers Laennec.
 
Du journal à la revue Laennec
Dès la première année, ces numéros spéciaux font découvrir  les soins palliatifs pratiqués en Angleterre et la réanimation néonatale juste naissante ; par la suite, seront abordées des questions délicates comme la contraception, la stérilité, le consentement du malade aux soins, etc.
Le Père Bernard Matray sj, rédacteur en chef à partir de 1987, fera de ces articles de fond le principal contenu de la publication. De journal, celle-ci devient ainsi « revue Laennec » en 1989. Jean-Claude Deverre est directeur de publication. Le rythme de parution est de quatre numéros par an, auxquels viennent s’ajouter des numéros spéciaux à thème : la commercialisation du corps humain ; souffrance et religions ; dignité, perte de dignité…
 
En 1997, Dominique Poisson succède à Bernard Matray comme rédacteur en chef et le restera jusqu’en 2006. La rédaction se compose également de Frédéric Jacq, rédacteur en chef adjoint, puis de Chantal Degiovanni, secrétaire de rédaction ; Bruno Saintôt remplace provisoirement Jean-Claude Deverre en tant que directeur de publication pendant l’année 2000. Sylvie Girou assure le suivi des abonnements. Le Comité de rédaction se renouvelle et une politique de communication se met progressivement en place, suivie par Christine Rougier. Une nouvelle maquette est adoptée en 2002, pour que la forme soit mieux mise au service du fond. 
 
Le suivi de l’association « Les Amis de Laennec » et les « Échos du Centre » font désormais l’objet d’un bulletin séparé, mis en page par Sylvie Girou. En 2004, l’ouvrage « La tentation de l’euthanasie », publié chez DDB, reprend des articles parus dans la revue et qui sont toujours d’actualité.
L’année 1997 marque également l’arrêt des colloques organisés aux Centre des Fontaines, à Chantilly. Les colloques reprendront à partir de 1999 au Centre Sèvres, organisés conjointement par le Département d’Éthique biomédicale, « Les Amis de Laennec », le Centre et la revue Laennec.
 
En 2006, une nouvelle équipe de rédaction se met en place : François Beaufils est rédacteur en chef, Chantal Degiovanni rédactrice en chef adjointe et Patrick Langue directeur de publication. Le Comité de rédaction s’élargit en 2007.
 
 
C’est ainsi qu’est née la revue que vous lisez à présent.
 

77 ans de parutions

Page en construction

Les jésuites, les amis, le centre Laennec

Page en construction

La revue en quelques chiffres

Page en construction

Ligne éditoriale

Page en construction

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter