La revue Laennec
N°4/2002

Edito : Liminaire

 Ces derniers mois ont été marqués par un débat autour de notre système de santé qualifié parfois de « meilleur système au monde ». Pourtant, l’hôpital public connaît des difficultés budgétaires et le personnel soignant souffre face à une charge de travail croissante. Dans le même temps, les médecins généralistes exprimaient leur mécontentement.
Face à ce malaise, ce numéro propose un article intitulé « la grève des médecins généralistes : des praticiens en quête de repères ». Michel Naiditch et Marc Bremond, spécialistes de santé publique, y dessinent une nouvelle place pour les médecins dans le système de santé.
Le témoignage du Professeur Philippe Engelmann aborde les interrogations soulevées par l’interruption médicale de grossesse et souligne la sollicitude dont il faut entourer les familles confrontées à un tel choix et à la nécessité de prendre, dans l’urgence, une décision si engageante pour l’avenir. À l’autre extrémité de la vie, la solitude de celui qui meurt était au centre d’un colloque organisé par la Fédération Jalmalv dans le cadre du Medec. Françoise Glorion a coordonné la publication de différents témoignages émanant des équipes pluridisciplinaires d’accompagnement.
Enfin, le Professeur Schaerer, cancérologue, propose la validation de critères d’interruption des soins spécifiques au profit des soins palliatifs afin d’éviter l’acharnement thérapeutique. Ces propositions sont celles qu’il avait adressées au Ministre délégué à la santé en début d’année, lors des discussions que Bernard Kouchner avait engagées au sujet de l’euthanasie, et qu’il a ensuite présentées au cours du Colloque sur l’euthanasie organisé par le Centre Sèvres.
Dans ce numéro, vous trouverez également le programme détaillé du colloque du 16 novembre 2002 sur le thème : « Donner un organe de son vivant » (1), des propositions de formation et votre rubrique « Invitation à la lecture ». Ce numéro d’octobre termine notre première année avec la nouvelle maquette. Nous espérons avoir été fidèles à la tradition de Laennec : un esprit d’ouverture et d’enrichissement réciproque pour aborder la complexité des situations d’aujourd’hui.  

(1) Cf. :MORELON E. Donner un organe de son vivant, éditorial, Laennec, 2002, 3, 4-7.

 

,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter