couv 2008-2

La revue Laennec
N°2/2008

Edito : Liminaire

En janvier 2008, nous écrivions : « Revue trimestrielle, Laennec ne peut coller au quotidien de l’actualité. » Voici pourtant que cette dernière nous interpelle à l’heure d’imprimer ce numéro. Souffrant d’une terrible et douloureusemaladie, une femme a demandé à la justice d’autoriser un médecin à lui prescrire des médicaments pour la faire mourir, ce que le tribunal lui a refusé. Il n’est pas dans notre propos de revenir sur les termes d’un débat largementmédiatisé. Des voix non officielles et surtout officielles se sont élevées pour rappeler que la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, dite « loi Leonetti », répondait aux situations difficiles de cette nature. Encore faut-il que les termes en soient connus de tous, du grand public comme des soignants, non-médecins et médecins. Encore faut-il que ces derniers les aient complètement assimilés, se les soient en quelque sorte « appropriés ». C’est un effort de pédagogie considérable qu’il faut conduire, pour eux et pour les étudiants en médecine et en soins infirmiers, si on veut que les patients en fin de vie bénéficient pleinement de toutes les ressources médicamenteuses et humaines de nature à les aider. Cela prend inévitablement du temps et il y a urgence.  

,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter