Retour à l'accueil | Médecine et société | Être médecin généraliste aujourd’hui

 Invités par la revue Laennec, quatre médecins généralistes se sont réunis pour discuter de leur métier : ses difficultés actuelles, ses valeurs sûres… et les pistes à creuser pour mieux adapter la médecine générale aux réalités d’aujourd’hui.


 La médecine générale va-t-elle disparaître ? À l’heure du « médecin traitant », il n’est pas toujours facile de trouver un médecin généraliste en France. Combien d’entre eux, saturés, déclarent-ils au téléphone : « Je ne prends pas de nouveaux patients » ? Les jeunes médecins s’installent de plus en plus tard, autour de 40 ans. Bien souvent, ils ne s’installent pas du tout. Travaillant comme remplaçants, ils choisissent de le rester – pour être libres de moduler leur investissement dans le travail, et surtout éviter la gestion administrative et financière d’un cabinet. Les tentatives pour accroître le nombre de médecins généralistes en augmentant le numerus clausus n’ont pas abouti. Nombre d’étudiants en médecine préfèrent redoubler le concours d’internat plutôt que de choisir la médecine générale… Mais savent-ils vraiment en quoi elle consiste ? Invités par la revue Laennec, quatre médecins généralistes se sont réunis pour discuter de leur métier. Le débat a été animé par...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter