Retour à l'accueil | Médecine et société | Maltraitance du nourrisson : le syndrome du bébé secoué

N°1/2008

Maltraitance du nourrisson : le syndrome du bébé secoué

Étienne Mireau, Neuro-chirurgien Hôpital Beaujon, AP-HP, Clichy

Neurochirurgien, Étienne Mireau décrit cette forme particulière de maltraitance que constitue le syndrome du bébé secoué et souligne l’urgence d’une information appropriée sur son diagnostic et sa prévention.


 La prise de conscience par le milieu médical de la gravité de la maltraitance des enfants remonte à la fin du XIXe siècle. En 1860, un médecin légiste parisien, Ambroise Tardieu, rapporte une série de 32 cas de « syndrome de l’enfant battu » (1). Un siècle plus tard, John Caffey en reprend la description sur une série de trois cas radiologiques (2). L’intérêt porté aux enfants maltraités prend réellement son essor à partir de 1945 et conduit à la création de la Société internationale de prévention des maltraitances des enfants en 1975. En France, les avancées sont marquées par la création de l’Association française d’information et de recherche sur l’enfance maltraitée en 1979, et par la loi du 10 juillet 1989 pour la prévention et la protection contre la maltraitance des enfants. Actuellement, selon les statistiques de l’Observatoire national de l’action sociale décentralisée (ODAS), environ 95 000 enfants sont considérés comme en danger, 19 000 sont victimes de maltraitance...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter