Retour à l'accueil | Médecine et société | Le vieillissement de la population est-il une menace pour l’assurance maladie ?

 Président du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie, l’auteur inverse les schémas habituels de pensée concernant les rapports entre vieillissement de la population et financement du système de santé.

Il évoque des solutions de progrès valables pour tous les âges et pour l’ensemble du système de soins.


 Il n’y a pas beaucoup de spécialités médicales ou de services soignants qui échappent aujourd’hui au sentiment d’afflux des « personnes âgées », et la plupart des professionnels de santé font ce même constat que l’âge, et même le grand âge, sont désormais des réalités omniprésentes de leur exercice. Nombreux sont alors ceux qui se demandent si notre système de soins, dont la structuration remonte à une époque où les situations de polypathologie et de chronicité, caractéristiques du grand âge, n’avaient pas l’ampleur d’aujour - d’hui, est toujours adapté à cette «nouvelle donne », et s’il pourra la supporter longtemps sans changements. Beaucoup pensent aussi que les tensions financières et les déficits croissants de l’assurance maladie viennent essentiellement de la sur-représentation du grand âge. Et que la médecine aurait en quelque sorte elle-même engendré, en permettant un formidable allongement de la durée de la vie, la spirale budgétaire dans laquelle elle est entraînée....

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations