Retour à l'accueil | Médecine et société | La prise en charge de l'autisme en France : l'expérience des familles

Quête interminable pour obtenir un diagnostic, prise en charge inexistante ou inefficace, manque de structures adaptées, absence de professionnels formés… Clotilde Granger-Sarrazin témoigne des difficultés écrasantes auxquelles sont confrontés, en France, les parents d’enfants autistes ; elle plaide pour une mise en œuvre rapide des recommandations publiées, en mars 2012, par la Haute Autorité de Santé *.  

* Cet article est issu d'un témoignage donné en 2012 au Centre Sèvres, dans le cadre du colloque "Nouvelles perspectives pour l'autisme".


En 2007, le Comité Consultatif National d’Éthique dénonçait « la situation dramatique en France des personnes atteintes d’autisme et de leurs familles », ainsi qu’« une longue histoire de souffrance ». Cinq ans après, le constat reste le même : parents errant d’un médecin à un autre pour obtenir un diagnostic ; parents fuyant les hôpitaux de jour où leur enfant ne progresse pas ; parents prêts à tous les sacrifices, en particulier financiers, pour obtenir une prise en charge éducative ; parents à la recherche désespérée d’accompagnants et de psychologues formés… Tous les témoignages des familles touchées par l’autisme se ressemblent. Cet article se veut d’abord l’écho de cette souffrance. Il veut permettre de comprendre pourquoi les parents d’enfants autistes restent encore si démunis, quels sont les besoins spécifiques en matière de prise en charge de la personne autiste et quelles mesures ou actions pourraient soulager les familles touchées par ce handicap. Dans cette...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter