Retour à l'accueil | Médecine et société | L’enfant maltraité : le regard du pédopsychiatre

Marie-France Le Heuzey analyse les conséquences des différentes formes de maltraitance sur le psychisme de l’enfant et sur son devenir.


 Définir la maltraitance ? (1)  Il existe différentes définitions de lamaltraitance. Celle-ci peut être physique et se manifester sous forme de coups, d’agressions ou de tortures diverses qui dépassent notre imagination – eau bouillante, fer à repasser, cigarette, liens – mais aussi à travers la dénutrition, le manque de soins et d’hygiène, ou encore le « syndrome de Cosette » qui atteint l’enfant exploité à des fins ancillaires ; elle peut être également de nature sexuelle avec le viol, les attouchements, les atteintes à l’intimité, les jeux sexuels et l’inceste. Pour autant, les limites n’en sont pas forcément toujours claires : par exemple, lorsqu’un père donne un bain à sa petite fille de quatre ans, comment déterminer la frontière entre une toilette convenable et une toilette « excessive » ? Les actes de maltraitances psychologiques sont encore plus difficiles à cerner. Certes, on peut regrouper sous ce terme les humiliations, brimades, insultes, sadisme verbal, exigences...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations