Retour à l'accueil | Médecine et société | Diagnostiquer et signaler la maltraitance : repères

Pédiatre responsable d’une unité médico-judiciaire, l’auteur présente les critères cliniques d’évaluation de la maltraitance et précise la démarche à suivre lorsqu’une décision de signalement est prise.


 L’enfance en danger regroupe les enfants maltraités et ceux en situation à risque. L’enfant maltraité est un mineur victime, de la part de ses parents ou d’adultes ayant autorité sur lui, de violences physiques, de cruauté mentale, d’abus sexuels et/ou de négligences lourdes, ayant des conséquences graves sur son développement physique et psychologique. L’enfant dit « en risque » est celui qui connaît des conditions d’existence susceptibles de mettre en danger sa santé, sa sécurité, sa moralité, son éducation ou son entretien, mais qui n’est pas pour autant maltraité (1). Aspects épidémiologiques de la maltraitance Concernant les « mauvais traitements à enfant », toute donnée épidémiologique doit préciser la définition de la maltraitance retenue ainsi que les autres critères d’inclusion et d’exclusion, la méthode d’échantillonnage et la nature de l’enquête effectuée. La loi du 10 juillet 1989 prévoit l’organisation du « recueil des informations relatives aux mineurs...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations