Retour à l'accueil | Médecine et société | De l'addiction à la dissociation corporelle et psychique

Phénomène de rupture aux manifestations diverses – entre attitudes et propos, entre absence d’idée suicidaire et fait de nuire à son corps, entre valeurs et comportements… –, la dissociation s’inscrit au cœur du comportement addictif, rendant plus complexe sa prise en charge.  


L’addiction se traduit par des symptômes cognitifs, comportementaux et physiologiques indiquant que la personne continue à consommer malgré l’existence de problèmes significatifs liés à cette consommation. Une caractéristique importante de l’addiction consiste en une modification des circuits cérébraux qui persiste malgré le sevrage. Les effets comportementaux de cette modification se révèlent lors de rechutes répétées, ou encore à l’occasion d’un craving – envie irrépressible de consommer – qui survient lorsque les anciens consommateurs sont exposés aux stimuli associés à leur consommation (lieux, luminosité, environnement physique et émotionnel…) Aussi l’addiction nécessite-t-elle une prise en charge spécifique et un traitement à long terme. L’addictologie, science des comportements addictifs, a quitté depuis quelques années le domaine des soins somatiques pour rejoindre celui de la psychiatrie et se constituer comme discipline à part entière. Elle s’intéresse aussi bien aux...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter