Retour à l'accueil | Médecine et société | Accompagnement de la fin de vie en EHPAD : anticipation, coordination et réflexion

Accompagner la fin de vie fait partie du quotidien des soignants en EHPAD. Devant cette réalité appelée à s’amplifier durablement, l’anticipation, la coordination et la réflexion en équipe sont des démarches essentielles. Deux gériatres coordonnateurs et un médecin en soins palliatifs en présentent tour à tour les principaux enjeux. Trois éclairages différents pour une expérience commune au cœur d’un territoire de santé du Morbihan.  


L’amélioration du maintien à domicile pour les personnes âgées a un impact immédiat sur l’entrée en institution qui s’effectue de plus en plus tard. Plus âgés, les résidents sont davantage dépendants, souvent atteints de polypathologies et/ou de démences accompagnées de troubles du comportement. Aussi, la durée moyenne de séjour en maison de retraite diminue et le taux annuel de décès augmente. Selon l’enquête « Fin de vie en EHPAD » menée par l’Observatoire National de la Fin de Vie (ONFV) en 2013, ce taux est de 25 % en moyenne, par année et par institution. Dans leur grande majorité (87 %), ces décès sont prévisibles. La médicalisation des EHPAD permet à des équipes pluridisciplinaires d’accompagner les personnes âgées jusqu’au terme de leur vie. Ainsi, en Bretagne, 79 % des résidents décèdent au sein de l’EHPAD. Cependant, ces accompagnements répétés sont éprouvants pour un personnel dont la charge de travail augmente, qui est dans l’obligation de se former de plus en plus et...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter