Retour à l'accueil | Ethique | Quelles cellules souches pour la thérapie cellulaire ?

 L’auteur examine les enjeux éthiques de la recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines et de ses applications potentielles en thérapeutique, en inscrivant sa réflexion dans le cadre plus vaste des sources de cellules disponibles pour les thérapies cellulaires.


 Après un rappel de quelques notions de base, nous nous interrogerons sur les enjeux éthiques de la recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines et de ses applications potentielles en thérapeutique. Notre propos est de montrer que l’exigence éthique, si elle apparaît de nature à récuser le principe de l’utilisation scientifique et thérapeutique des cellules souches embryonnaires humaines, ne s’oppose nullement au progrès attendu des traitements novateurs que représentent les thérapies cellulaires, d’autant que des alternatives peuvent être envisagées. Principe des thérapies cellulaires Définitions et indications d’utilisation Une thérapie cellulaire peut être définie comme l’administration thérapeutique – ou greffe – de cellules viables dans le but de réparer un tissu détruit, de restaurer une fonction déficiente ou de moduler un processus physiopathologique. L’hématologie et le traitement des grands brûlés ont été les deux spécialités médicales pionnières en...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter