Retour à l'accueil | Ethique | Limitations et arrêts de traitements en réanimation : regards croisés sur une expérience étudiante

Quatre étudiantes en médecine témoignent de ce qu’elles ont vécu et découvert lors de leur stage dans un service de Réanimation médicale. Chef de ce service, Jean-Michel Boles réagit à leurs propos et souligne l’urgence de former les futurs médecins aux problèmes de la fin de vie.


Catherine Mahé, Marie Sonnier Bodo Rakotosehno, Corry Droguet Étudiantes en médecine Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé Université de Bretagne Occidentale Quinze octobre 2007 : « Nous y sommes ! » C’est le premier jour de notre stage d’externe en réanimation. Qu’estce qui nous attend ? Comment allons-nous réagir dans un environnement si inhabituel ? Nous « débarquons » dans un monde à part, inconnu. Nous sommes prévenues, ce ne sera pas facile... Dès les premiers jours, nous voici face à une problématique à laquelle nous n’avions encore guère été confrontées alors qu’elle est quasi quotidienne en réanimation : jusqu’où peuton aller pour tenter de guérir une personne ? Quand atteinton les limites de la démarche médicale ? Quand doit-on arrêter une thérapeutique active ? Autant de questions peu évidentes pour nous et qui entraînent de multiples interrogations, parfois même une incompréhension : ne nous a-t-on pas enseigné que le médecin doit tout mettre en oeuvre...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations