Retour à l'accueil | Ethique | La sédation en fin de vie

Qu’est-ce que la sédation ? Quelles en sont les indications et les conditions indispensables pour de bonnes pratiques ? Les auteurs présentent cette technique médicale dérivée de l’anesthésie, ultime recours dans la panoplie des soins permettant de soulager le malade en fin de vie, et définissent les critères qui permettent de la distinguer de l’euthanasie.


  Qu’est-ce que la sédation ? définition et caractéristiques La sédation est l’un des outils thérapeutiques disponibles en soins palliatifs pour tenter de répondre à certaines questions complexes qui se posent à la fin de la vie. Dérivée de l’anesthésie, elle consiste à utiliser des médicaments pour diminuer la vigilance d’un patient lorsque, tout espoir de guérison ou d’amélioration ayant dû être abandonné, priorité est donnée au soulagement. Cette diminution peut aller jusqu’à une perte de conscience, un coma artificiel : on se rapproche alors de l’anesthésie qui permet aux chirurgiens d’intervenir à moindre mal pour le patient. Dans le cadre des soins palliatifs, l’objectif est de réduire la perception d’une souffrance vécue comme insupportable par le malade, quand – et seulement quand – tous les autresmoyens supposés efficaces pour soulager cette souffrance ont déjà pu être proposés et/ou mis en oeuvre sans résultat. La sédation ne représente en effet qu’une infime...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations