Retour à l'accueil | Ethique | La demande d’hospitalisation en urgence des patients atteints de cancer en phase palliative

Les soignants de cancérologie sont de plus en plus confrontés à la prise en charge en urgence de patients en situation palliative. Cette prise en charge est rendue très difficile par le manque d’anticipation et de moyens.
Comment éviter les conflits ou les insatisfactions qui en résultent, tant chez les patients que chez les soignants ?


 Les services d’urgence dans les centres de cancérologie sont confrontés à de multiples demandes de natures différentes. À côté de patients présentant de vraies situations d’urgence médico-chirurgicale, ces services accueillent des patients métastatiques en situation palliative développant des symptômes comme la douleur ou la fatigue. Cette dégradation de leur état de santé témoigne de l’échappement aux thérapeutiques spécifiques et donc de l’aggravation du pronostic, réalité médicale dont ils ne sont pas toujours informés mais qu’ils ressentent plus ou moins clairement. Leur demande d’hospitalisation est difficilement satisfaite en raison de la saturation des lits d’hospitalisation en cancérologie, ce qui leur cause un vif sentiment de déception. Alors que la première catégorie de patients pose des problèmes relativement simples à aborder dans le cadre d’un service d’urgence, la complexité des situations présentées par les seconds, comme l’impossibilité de répondre à la demande...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter