Retour à l'accueil | Ethique | L’hospitalité

 Hospitalité : ce mot recouvre une réalité humaine très ancienne,
mais qui pourrait rejoindre bien des expériences de malades accueillis et de soignants accueillants.
Comment inscrire cette réalité dans l’hôpital d’aujourd’hui ? Patrick Verspieren appelle notre société à réinventer l’hospitalité (*).

(*)« L’hospitalité au coeur de l’éthique du soin » : communication faite au colloque Pour un hôpital « hospitalier », organisé au Centre Sèvres par les Hôpitaux catholiques d’Îlede- France, le 2 décembre 2004.


 L’hôpital, de nos jours, est-il encore « hospitalier » ? Prise dans un premier sens, la question est évidemment saugrenue. Car le terme « hospitalier » fait d’abord penser aujourd’hui à ce qui est relatif à l’hôpital. On parle ainsi de services hospitaliers, du personnel hospitalier… La question est donc autre. « Hospitalier », quelle est l’origine, ainsi que la signification première de ce mot ? Et celles du mot « hôpital » ? Tout cela renvoie bien évidemment à la notion d’hospitalité. Et là, les choses deviennent plus problématiques. L’hôpital peut-il encore être « hospitalier » en ce second sens ? Peut-il encore vraiment pratiquer l’hospitalité ? Est-ce même souhaité ? N’attend-on pas aujourd’hui de l’hôpital des prestations techniques, efficaces, rapidement efficaces, qui par elles-mêmes apporteront amélioration de la santé et guérison? Est-ce que cela ne fait pas passer au second plan cette notion d’hospitalité ? De l’hôtellerie à l’hôpital, oui ; du confort, certainement,...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations