Retour à l'accueil | Ethique | Bilan et perspectives des soins palliatifs
picto_big

Ethique | Analyse

Mots clés : Fin de vie, Soins palliatifs.

N°4/2019

Bilan et perspectives des soins palliatifs

Anne de la Tour, chef de service soins palliatifs

L’article L 1110-10 du Code de la santé publique définit les soins palliatifs comme « des soins actifs et continus pratiqués par une équipe interdisciplinaire en institution ou à domicile. Ils visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance psychique, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage. »
Animés par des acteurs de terrain, professionnels de santé, bénévoles, personnes qualifiées ou usagers, les soins palliatifs se sont construits sur des démarches individuelles sur lesquelles les pouvoirs publics se sont appuyés pour soutenir des politiques publiques nationales ou régionales.
Si l’effort de la collectivité en faveur des soins palliatifs est réel, il reste insuffisant. Dans le cadre de la législation sur la fin de vie, il convient de donner aux soins palliatifs toute leur place, en restant vigilant sur les valeurs sur lesquelles ils sont fondés. L’occasion de dresser un bilan de l’action menée en faveur des soins palliatifs et de dessiner des perspectives.


Depuis la loi de 1999 créant un « droit aux soins palliatifs », quatre plans nationaux de développement des soins palliatifs, quatre circulaires d’organisation des soins et trois lois ont permis d’améliorer la prise en charge des patients et des proches. Avec la circulaire du 19 février 2002, le deuxième plan a structuré une offre de soins en adaptant les ressources mobilisées à la complexité de la situation rencontrée par le patient. Le troisième plan a renforcé le déploiement des structures spécialisées dans les établissements sanitaires. Il a élargi le champ des interventions des équipes médicales de soins palliatifs (EMSP) au secteur médico-social. Il a amélioré la formation des professionnels de santé et a soutenu le développement des soins palliatifs pédiatriques. Il a augmenté la visibilité du bénévolat d’accompagnement. Le quatrième plan national (1) 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l’accompagnement en fin de vie a été dirigé par le Pr. Vincent...

Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !


Vous êtes abonné à la revue Laennec,


Si vous n’êtes pas abonné,

Rechercher un article

Recherche avancée

S'inscrire à la newsletter


Formations